Collectif d’acteurs
@ Louise Quignon


À partir de
Journal de New York d’Édouard Louis
et de la parole filmée de
Enzo et Gino

Un projet de et avec
Philippe Marteau

Collaboration artistique
Mikaël Bernard

Création lumière
Antoine Travert

Mouvement
Kathleen Reynolds

***
Le journal de New York
a été écrit pour la revue
Les inrockuptibles
en juin 2017

***
Production
LES LUCIOLES

Partenaires
L’AIRE LIBRE
St Jacques de la Lande
MAISON DU LIVRE
Bécherel

Accueil en résidence
Lycée Bréquigny
Rennes

Journal - Portraits de l’ennui

CRÉATION 2019/2020

Publié dans la revue "Les Inrockuptibles", Journal de New York retrace la vie de l’écrivain, dans cette ville où il séjourna de février à mai 2017.

Il évoque son enfance et la vie dans ce village de Picardie où il a vécu pendant 15 ans et où règne la misère économique. Il parle de violence de classe, de la réinvention de soi, de politique, de sa difficulté à écrire.

Il explique et défend pourquoi et pour qui il écrit. Il raconte ses amis, partage ses découvertes intellectuelles et littéraires.
J’ai souhaité confronter sa parole à celle d’Enzo et de Gino. J’ai rencontré ces deux frères jumeaux, âgés de 20 ans, dans le village où j’ai grandi. Après avoir recueilli leur témoignage, j’ai décidé de réaliser un portrait filmé.

Ces fragments de vie sont des parcours façonnés par la relation au père. Ils nous parlent d’une société qui exclue, de la difficulté de vivre avec sa différence.

Sur scène, un espace réduit, celui de l’appartement de l’auteur où la musique trompe son ennui. Au milieu, du mobilier, le fond de scène est surface de projection.

Entre réalité et fiction, ce spectacle donne la parole à une jeunesse vulnérable et fragile qui se sent abandonnée.

Philippe Marteau

Contact
Les Lucioles / Odile Massart
T. 02 23 42 30 77
theatredeslucioles
@wanadoo.fr



Téléchargements


 
@ Théâtre des Lucioles 2020